Télescope Ritchey-Chrétien 8'' tube carbone avec Crayford - Kepler

Réf.: KE096
CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
1 149,00 €
La marque GSO/Kepler propose des télescopes de formule optique Ritchey-Chrétien à des tarifs extrêmement intéressants. Ils permettent aux astrophotographes de s'équiper d'instruments dédiés de grand diamètre.
Envoyé sous3 à 5 jours
TélescopePorte-oculaires

La marque GSO/Kepler propose des télescopes de formule optique Ritchey-Chrétien à des tarifs extrêmement intéressants. Ils permettent aux astrophotographes de s'équiper d'instruments dédiés de grand diamètre.

La formule proposée par GSO est une vraie formule Ritchey-Chrétien, avec des miroirs primaire et secondaire hyperboliques, sans correcteur intégré. Elle a le principal avantage d'offrir une excellente correction de la coma et de l'aberration sphérique et donc d'offrir un champ plan sur un cercle image important, même si cela s'effectue au détriment de la courbure de champ. Le Ritchey-Chrétien ravit par conséquent les photographes du ciel profond équipés d'imageurs à grand capteur, désireux de couvrir le champ le plus important possible à une focale moyenne. La formule est très bien adaptée à l'imagerie des galaxies, par exemple, mais il est toujours possible d'y adjoindre un réducteur de focale si le champ couvert n'est pas suffisant, notamment pour des objets du ciel profond plus étendus. Enfin, le Ritchey-Chrétien est particulièrement prisé chez les professionnels puisqu'il est la formule de prédilection des plus grands télescopes du monde tels que ceux du VLT, des télescopes spatiaux Hubble ou Herschel ou encore des télescopes Keck ou Subaru.

Avantage supplémentaire : sa compacité. L'encombrement relativement réduit permet d'utiliser des montures équatoriales classiques. Un tube de 203mm, sans accessoires ni système de guidage parallèle, tient aisément sur une monture de type EQ5.

 Note : une autre série de télescopes GSO/Kepler Ritchey-Chrétien avec tubes ouverts type Serrurier existe, cherchez la référence KE304 sur nos pages !

La construction mécanique est soignée. Le tube de 203mm est en carbone et possède une queue d'aronde classique compatible Synta/Vixen. Queue d'aronde type Losmandy en option et disponible !

La collimation s'effectue uniquement par le biais de 2 jeu de vis situés sur le secondaire et sur le barillet du primaire. Elle est grandement facilitée par un oculaire de collimation. La procédure est assez simple mais doit être soignée pour minimiser l'astigmatisme et obtenir un résultat optimal. Nous effectuons systématiquement une vérification et une collimation sur banc optique pour ces instruments.

Le tube peut être livré avec un système de mise au point de type Crayford à microfocuser, avec une mise au point à crémaillère modèle FeatherTouch FTF2015-BCR fabriquée par la société américaine Starlight Instruments ou sans aucun système de mise au point.

CaractéristiquesRC 8'' tube carboneRC 10'' tube métal
RC 10" tube carbone
 
Référence(s)

KE096 (avec porte-oculaires)
KE096FT (avec po Feather-Touch)
KE0960 (sans porte-oculaires)

KE212 (tube métal avec porte-oculaires)
KE212FT (tube métal avec po Feather-Touch)
KE2120 (tube métal sans porte-oculaires)
KE241 (tube carbone avec porte-oculaires)
KE241FT (tube carbone avec po Feather-Touch)
KE2410 (tube carbone sans porte-oculaires)

 
Formule optique Ritchey-Chrétien à miroirs hyperboliques Ritchey-Chrétien à miroirs hyperboliques  
Diamètre utile 203mm 254mm  
Types de verre utilisés (miroirs) Quartz Quartz  
Obstruction centrale 0,42 0,42  
Données générales
Pouvoir séparateur 0,59" 0,47''  
Magnitude limite en visuel 13,6 14,1  
Clarté 1145x 1792x  
Focale 1624mm 2000  
Ouverture relative F/D 8 F/D 8  
Données relatives à la mécanique
Type de tube Carbone (plein) métal (plein) ou carbone (plein)  
Diamètre du tube 227mm 294  
Longueur du tube
(avec focuser, sans allonge)
560mm 730mm  
Queue d'aronde Vixen (Losmandy en option) Losmandy  
Poids du tube 6,1kg 15,7kg  


Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire. Connexion